Fête de la musique !

Et oui, aujourd’hui, 21 juin, c’est la Fête de la Musique ! Et si comme moi, vous risquez de ne pas pouvoir la vivre en direct pour cause de tsunami pluies torrentielles, voici de quoi rester bien au chaud sous la couette…
En avant pour quelques musiques, cultes ou non, qui m’ont marquées.

Portal 1 & 2

Mon dernier coup de cœur musical vidéoludique vient de la saga Portal. En dehors de leur immense qualité du point de vue de l’histoire, des énigmes et des dialogues, les deux épisodes possèdent une OST du tonnerre, mais surtout deux chansons de fin exceptionnelles. Composées par Jonathan Coulton, dont j’espère entendre parler plus souvent, ce sont deux joyaux qui concluent les épisodes avec l’humour caractéristique de la série, avec une ambiance graphique dépouillée très proche d’un univers DOS (normal, pour celle qui se fait appeler GLaDOS). Je vous invite d’ailleurs à vous offrir The Final Hours of Portal 2, making-of interactif disponible sur STEAM qui s’arrête le temps de quelques pages sur la conception du titre de fin. ATTENTION, SPOILERS…

Et en bonus, la version japonaise du premier titre

Street Fighter & Mortal Kombat

Parmi tous les jeux qui ont bercé mon enfance, et en particulier les jeux de combat (que j’adore, même si je suis une grosse buse), il y en a deux qui sont absolument inoubliables, et qui se sont livrés à un duel fratricide dans les 90’s : je parle bien sûr de SFII et de MK. Petit tour de mes thèmes préférés, interprétés parfois de façon très étrange…

Petit aparté, je vous conseille de regarder les vidéos titrées Guile Theme goes with everything… Oui, ce thème peut vraiment coller avec n’importe quelle situation

In Memoriam

Pour finir, la séquence qui m’a certainement le plus ému dans un jeu vidéo. Je ne vais pas m’attarder longuement sur le jeu en lui-même, dont je parlerais certainement rapidement sur le blog, mais il faut en poser le contexte…

Cette vidéo est la vidéo de fin de l’add-on du jeu In Memoriam (elle ne spoile pratiquement pas le jeu, ne vous inquiétez pas). Le concept du jeu, si vous ne connaissez pas, est de jouer VOTRE propre rôle, c’est une sorte de jeu de rôle interactif dans lequel vous pourchassez un serial killer à travers le CD-ROM qu’il a laissé pour s’amuser de vous et vous mettre sur sa piste…
L’add-on s’intéresse plus particulièrement au sort d’une  des victimes et à l’enquête d’une personne qui lui était proche, que vous allez suivre en résolvant des énigmes.
Et je peux vous jurer que la difficulté est assez énorme, et que l’on s’attache très très vite à ces personnes (je n’ai même pas envie d’employer le mot « personnage ».)

Quand vous avez passé une vingtaine d’heures à enquêter, que l’affaire a été en grande partie éclaircie, et que vous tombez sur cette jolie musique, et ces images de vie quotidienne venant de personnes maintenant » décédées », et bien ça fait quelque chose…
J’en ai eu les larmes aux yeux, et c’est une séquence que je revisionne très souvent.
Une expérience purement sentimentale, comme a pu l’être Heavy Rain aussi, bien après…

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, mais n’oubliez pas d’aller faire un tour chez l’ami Alex de Play and Fun pour son propre article sur la fête de la musique, consacré au Video Games Live