[PSN] Streets of Rage 2

Encore une fois, l’offre Welcome Back du PSN et son mois de Playstastion Plus offert aura eu du bon, et m’aura permis de redécouvrir un jeu culte de mon enfance : Streets of Rage 2.

L’histoire (car oui, il y en a une, mais c’est un beat’em all hein, donc ne vous attendez pas à quelque chose de transcendant…) prend place une année après le premier volet. Après avoir vaincu le gros vilain pas beau, Adam, Axel et Blaze coulent des jours heureux. Mais Monsieur X, le bad boss du premier volet, revient un peu énervé et kidnappe Adam. Les deux héros restants, accompagnés de deux petits nouveaux, partent donc le libérer (Je vous avais prévenu hein, y’aurait pas eu d’histoire, ça aurait été pareil).

Quatre héros donc pour ce nouvel épisode, chacun ayant des caractéristiques différentes bien évidemment. Bien choisir son perso est ici très important et dépendra de votre style de jeu : pas de Max si vous voulez jouer en rapidité… Et petite nouveauté, chacun dispose de coups spéciaux. Au revoir donc l’attaque spéciale du premier opus qui faisait intervenir les policiers et leur lance-roquettes (Putain ! La marque de fabrique de la série !) et bienvenue aux attaques surpuissantes qui vous sauveront bien souvent la mise mais qui font descendre votre vie.
Autre modification dans le gameplay, toutes les armes peuvent maintenant être lancées sur les adversaires, du petit couteau à l’énorme barre de fer en passant par le katana.

Graphiquement, ce remix HD reste très proche de l’original. Les graphismes sont toujours aussi colorés et le travail sur les sprites donne un effet dessin animé/comics assez sympathique. Un grand nombre d’ennemis est présent, même si on en retrouve pas mal du premier Streets of Rage et si plusieurs skins sont utilisées en couleurs/tons différents. Il est d’ailleurs bien rigolo de voir que toutes ces variations possèdent leurs propres noms, souvent assez décalés.
Pour la musique, rien de bien extraordinaire. Jamais les compositions n’atteignent un niveau exceptionnel, on reste dans de la musique au kilomètre presque pour meubler l’action, sans jamais la dynamiser, et c’est bien dommage.

Malheureusement, comme beaucoup de jeux du début des 90’s, et en particulier les beat’em all, la durée de vie est faible, très faible. Il faudra à peine 4h pour le boucler dans le niveau de difficulté le plus élevé, bien moins pour les autres.
Le jeu ne se compose en effet que de 8 stages, qui se finissent chacun par un affrontement avec un boss. Il y a bien un mode deathmatch, bien anecdotique puisqu’il ne propose qu’un niveau; mais la grande nouveauté de cette adaptation est de pouvoir faire le coop via le PSN, inutile donc d’avoir un pote à la maison pour s’éclater à deux, même si on y perd énormément en convivialité.

Petit coup de gueule envers SEGA : pour pouvoir commercialiser ce jeu déjà maintes fois rentabilisé, l’éditeur japonais a fait retirer du net un hommage, Streets of Rage Remake, qui était absolument fabuleux, bien plus long et riche en contenu, en ayant toutefois profité de la pub que lui a fait l’équipe (talentueuse) d’amateurs qui l’a créé. Pas très cool dans les faits, surtout pour un aussi gros éditeur…

Streets of Rage 2 reste un très bon beat’em all, mais qui commence à avoir beaucoup vieilli. Bien qu’il faille absolument y avoir joué une fois dans sa vie, dépenser 5€ pour ce remix, c’est encore un poil cher. Mais pour faire une petite partie en multi de temps en temps, pourquoi pas…