Retour d’Ecosse

Hello les amis ! Me voilà revenu de mon périple made in Scotland, une découverte de l’Ouest et du Nord écossais avec près de 2500 km de voiture au compteur en 12 jours.

Avant mon départ, je n’avais de ce pays que les souvenirs que m’avaient laissé BraveHeart et Rob Roy. Autrement dit, vraiment pas grand chose. Et j’ai découvert un pays vraiment attachant, aux paysages magnifiques et à la façon de vivre bien différente de la notre.

Je m’attendais à un paysage assez plat, et en fait, c’est plutôt le contraire. L’Écosse est extrêmement vallonnée, les collines et montagnes se succèdent, mais sans jamais atteindre des hauteurs folles (le point culminant est à un peu plus de 1300 mètres de haut…). Beaucoup de landes à bruyère, de lochs, de prairies herbeuses et de tourbières (certains s’y sont même enfoncés jusqu’au genou…), en particulier dans les Highlands, pour des vues vraiment sublimes, dignes de celles du Seigneur des Anneaux ! Les cotes écossaises sont d’ailleurs magnifiques, surtout lorsqu’elles sont prises par le brouillard.

Le temps aura même été clément, seulement trois grosses journées de pluie; mais avec les visites à faire, rien de gênant. J’aurai même réussi à prendre des coups de soleil (oui, oui, en Ecosse) pendant les Highland Games, tellement le soleil tapait fort !

L’occasion de visiter bon nombre de châteaux, possessions des grands clans encore habitées ou ruines plus modestes perdues au milieu des plaines, souvent en bord de Loch. Et visiter la demeure du clan MacLeod, c’est la grande classe ! C’est d’ailleurs assez impressionnant de trouver des restes de châteaux un peu partout, même dans les coins assez isolés, tous ayant un charme certain.

Le château des Mc Donald

Contrairement à ce qu’on entend souvent, la gastronomie locale était vraiment bonne, et à un prix correct. Malgré la jelly, qui était vraiment affreuse et qui aura été source de pas mal de fou-rires, les plats locaux m’ont beaucoup plu. Curry, breakfast à l’anglaise avec toasts, beans, galettes de pomme de terre, saucisses et black pudding; haggis (panse de brebis farcie d’abats, servie hachée, parfois même au petit déjeuner), fish and chips, cranachran (dessert composé d’un mélange de crème, de farine d’avoine et de whisky, servi en verrine avec des framboises), sticky toffee pudding, fudge, tout était délicieux. Sans parler de la bière dont j’ai fait une bonne cure, entre les locales et ma Guiness adorée.


Découverte d’Edimbourg aussi. Une ville qui m’a séduit, avec son ambiance médiévale, son château dressé au milieu de la ville, ses rues pleines d’animation (j’y étais durant le Fringe Festival, donc avec des tonnes de festivaliers, de spectacles de rues, de pièces de théâtre dans les pubs…)

Un voyage dont je garderai d’excellents souvenirs, et qui m’aura fait mieux connaître mes collègues, qui sont vraiment géniaux. Pleins de jolies expériences, avec la jelly, l’essayage d’un kilt, les Highland Games, la visite de la distillerie Glen Grant,  la baignade dans la mer du Nord, l’ambiance des pubs et les concerts de musique locale.

Ce qu’il reste du véritable chateau Mc Donald