PES 2012 : Avis sur la démo

Retrouvez ici l’avis sur la démo de FIFA

Joueur de FIFA depuis près de 15 ans, la série PES m’avait séduit lors des épisodes 5 et 6 devenus cultes. Mais la tendance arcade prise par le jeu de Konami ensuite m’avait fait retourner à mes premières amours. Pourtant, cette année, j’ai décidé de me refaire un vrai avis sur la série, via la démo disponible sur le PSN depuis quelques jours.


Premier constat, l’esthétique générale reste très « djeunz », avec son logo redessiné il y a quelques temps, mais un peu plus épurée que ces dernières années. La scène cinématique d’entrée donne le ton, le jeu sera rapide et punchy, mais déjà la réalisation surprend : séquence plutôt sombre, impression de flou… Bizarre…

Passage rapide par le menu, le temps de choisir les équipes, et c’est parti pour l’affrontement. Le chargement se fait via une vue du stade, très vide pour l’occasion. Et surprise : les joueurs et leur modélisation, pourtant à mon sens l’une des forces des derniers PES, sont franchement décevants. Pas en ce qui concerne les visages, non, ils sont toujours aussi fidèles et réalistes, mais surtout en ce qui concerne les textures. On perd l’aspect Playmobil plastique des dernières versions pour un aspect beaucoup moins « propre », avec des textures sombres et assez étranges sur un écran HD. Alors qu’il aurait suffit de retirer cette effet de brillance, le jeu de Konami fait un choix de graphisme assez déconcertant… La pelouse, elle aussi, a subi un (cette fois-ci) joli lifting, loin de l’effet herbe Lego vert fluo.

Si la physique de balle est toujours aussi étrange, avec des passes qui fusent même lorsqu’on veut une passe courte, et des frappes à effet balle de plage qui flottent avec une force phénoménale avec des joueurs pourtant à l’arrêt, l’IA, elle, m’a vraiment bluffé. Elle fait toujours des boulettes étranges et son replacement en défense est parfois carrément idiot, mais ses constructions de balle sont vraiment bonnes, exploitant bien les trous et jouant souvent sur l’aile plutôt que de s’empaler sur une défense bien placée. Une heureuse surprise. L’animation des joueurs est toujours correcte, on reconnaît bien les différents gestes, et j’ai carrément apprécié de voir des joueurs lancer leurs coéquipiers d’un joli extérieur du pied en profondeur. Malheureusement, le jeu clairement orienté arcade et porté sur l’attaque gâche un peu le tout.

Bien sur, ce n’est qu’une démo qui ne reflète pas forcément ce que sera le jeu final. En tout cas, j’espère que ça explique le rendu graphique du jeu. Malheureusement, une régression graphique (à mon sens) et une physique de balle toujours approximative empêchent le jeu d’être excellent. On passe juste un bon moment dessus, sans plus. Vu les premiers échos sur la très grande qualité du nouveau cru FIFA, je doute qu’il y ait un réel combat cette année encore.

Pas de screens éditeur pour cet article, leur rendu étant bien différent de ce que j’ai réellement vu, à mon sens…