[3DS] Pullbox

Qui dit nouvelle console portable dit forcément jeu de réflexion ! Quoi de mieux qu’un petit casse-tête entre deux stations de métro ou lors d’un petit voyage en train. Mais malheureusement, la 3DS manque encore d’une killer-app dans ce genre : en dehors d’une énième adaptation de Tetris et des jeux disponibles sur l’e-shop, mais destinés au départ à la DS classique, le nombre de jeux est bien limité. Heureusement, voilà que débarque Pullbox !

Nouvelle création de Intelligent Systems ( qui avait bossé sur les séries Fire Emblem et Advance Wars auparavant ), Pullbox repose sur un principe tout simple, assez semblable à ce qui a été fait dans Catherine (pour ceux qui on pu y jouer en import) : pousser et tirer des blocs afin d’atteindre le sommet de la construction et récupérer le petit enfant coincé au sommet. Là où cela se complique (oui sinon, il y aurait bien peu d’intérêt) c’est qu’un bloc ne peut être tiré qu’en profondeur, et de trois crans au maximum ! Ce qui oblige à jongler entre les blocs de tailles différentes et à ruser pour aller à l’objectif !

Pas de soucis, bon nombre de tutoriels sont disponibles et parfaitement intégrés dans la suite de tableaux disponibles pour comprendre toutes les subtilités des manœuvres et pour apprendre quelques mouvements. Le jeu est d’ailleurs parfaitement organisé : on alterne entre tutos, niveaux très inspirés de Tetris dans la forme des pièces et dans les couleurs, et niveaux dont la forme générale est tirée d’objets et autres surprises. Plutôt intéressant de voir que la production de ce petit jeu téléchargeable a une vraie ligne de conduite, et n’est pas juste un empilement (haha le jeu de mots) de tableaux balancés tels quels. Il faut aussi noter que le concept se renouvelle assez rapidement, dès que l’on prend ses marques en fait. Pour ne pas gâcher la surprise, je me contenterai de dire que des interrupteurs débarquent et obligent à réfléchir différemment. En tout cas, la difficulté est parfaitement dosée et laisse le jeu accessible à un très large public.

Graphiquement, le jeu est plutôt mignon et rappelle les graphismes des Mii en Péril : c’est clair, coloré et kawaï, avec des persos attachants. Tout à fait dans l’esprit du public visé. Rien de spectaculaire non plus, mais le coté visuel n’est pas l’élément le plus important d’un puzzle-game. Par contre, la 3D est un brin décevante, vue la façon dont elle est vendue comme « importante ». Elle est vraiment agréable à utiliser, donne un effet de profondeur très intéressant, mais n’apporte pas grand chose au final : le code couleur des dessus de blocs est suffisamment clair pour que l’on sache en un clin d’oeil comment sont placés les blocs, même en jouant en vision classique.

Reste à parler d’une initiative très intéressante : déjà, le jeu dispose de son propre éditeur de tableaux, qui évolue avec la progression dans les tableaux de base. Ce qui garantit une énooooooorme durée de vie entre les 280 niveaux à débloquer et ceux que l’on peut créer. Et le partage est possible, puisque chaque création donne un QR Code que l’on peut poster sur le net par exemple. Une petite photo, et on rapatrie le niveau d’un ami dans sa console. Une excellente idée, surtout que des puzzles sensationnels sont déjà disponibles (Megaman, Pokemon, Wario…), en particulier sur Youtube.

Vendu sur l’e-shop pour un coût dérisoire compte tenu du contenu, Pullbox est une vraie petite réussite qui vous occupera un bon moment si vous êtes fan des jeux de réflexion. Un must-have bien sympathique !

Voilà le type de jeu qui pourrait remettre le Wiiware de la console Wii  sur de bons rails !