Japan Expo : Day Two !

Jour 2 des salons de la Japan Expo et de la Comic Con’, GO ! C’est aujourd’hui que j’espérais obtenir ma « surprise », une dédicace de Naoki Urasawa (l’auteur pour qui j’ai fait le déplacement, tout simplement). Et la journée a donc très très mal commencé : étant accrédité et n’ayant pas acheté de billet supplémentaire, je ne pouvais pas compter sur le « Premier arrivé, premier servi » pour arracher le précieux sésame. Et vu la file gigantesque qui attendait, je n’avais même pas une chance d’atteindre l’urne de tirage au sort. Ce n’est pourtant pas faute d’y être allé tôt.

Très déçu (surtout que j’ai AUSSI manqué les free sketchs que je voulais obtenir de Reis et Asnar), j’ai voulu me venger sur la boutique de Square-Enix en m’offrant la figurine variant de chez Play-Arts représentant le Cyborg Ninja de Metal Gear Solid. Et bim, manque de pot, cette édition très limitée et réservée aux conventions a vu son dernier exemplaire partir juste devant moi… Vraiment pas de bol. Je suis finalement reparti avec le modèle plus classique (presque plus joli dans les couleurs, mais qui n’a plus ce coté collector), et il faut avouer qu’il a vraiment la classe ! Et ce qui est sympathique, c’est que Square-Enix donne aussi le stand pour lui faire prendre la position souhaitée.

Après un tour par la salle presse pour résoudre quelques problèmes de photos et se redonner le sourire ( et bosser juste à côté du tournage d’une interview de Yoshihisa Kishimoto, le créateur de Double Dragon, ça n’a pas de prix et c’est un moment inoubliable, surtout quand il vient échanger quelques mots avec vous…), il était temps de se lancer dans le salon proprement dit.

Le fil rouge de la journée a été le stand Nintendo : trois passages à trois heures différentes de la journée, pour tester quelques futures sorties. Tout d’abord le nouveau Rhythm Paradise sur Wii (qui n’est plus une future sortie, puisque paru aujourd’hui), Beat the Beat, qui est dans la droite lignée de l’épisode DS : un design mignon/kawaï, des persos attachants, des mélodies qui restent en tête mais surtout une difficulté colossale (et encore plus quand on joue avec le son de la borne d’à côté sur haut parleur !). Un must-have à mon sens, qui réservera pas mal de fous rires si vous jouez avec des amis, et quelques lancers de Wiimote devant la précision à avoir !

Puis est venu le tour de la nouvelle 3DS XL. Et j’ai été agréablement surpris par la console : elle ne changera pas la face de la 3DS, mais l’objet est soigné et le format plutôt intéressant. J’avais en tête les dimensions de la toute première DS, qui étaient gênantes après quelques heures d’utilisation, mais ici, l’ergonomie est bien pensé. Testée sur les nouveaux Fire Emblem et Castlevania (qui m’a fait une grosse impression), juste deux petits doutes subsistent : si les écrans plus larges n’avaient aucune influence sur le jeu 2D, j’ai trouvé la 3D beaucoup moins nette et plus pixelisée. Et puis il reste un problème sur le poids de la machine, j’espère juste que c’est le socle de démonstration qui faussait cette sensation.

Quelques goodies Square-Enix et Nintendo

Le reste de la journée a été consacrée à à la dédicace de Karaté Boy par Davy Mourier et Monsieur Poulpe, puis la présentation de la saison 3 du Visiteur du Futur. Davy, je l’avais déjà rencontré à Chambéry lors du Japan Event 2012, et c’est toujours un plaisir que de le voir en dédicaces. Avec Poulpe, que je découvrais ici, ils sont super disponibles, prenant le temps de répondre aux questions ou de vanner les gens présents même lorsqu’il y a du monde qui attend, et on sent qu’ils y prennent du plaisir ! Un joli moment passé avec eux et à plaisanter avec Davy qui était intéressé par mon T-shirt Tortues Ninja.

C’était ensuite le moment pour moi de découvrir le Visiteur du Futur. Bien évidemment, puisque produite par Ankama, j’en avais déjà entendu parler, mais je n’avais jamais eu l’occasion d’en visionner un épisode. Je connaissais un bout du pitch, quelques acteurs (Justiiiiiiiine !) mais pas la série précisément et j’ai été vraiment surpris par la qualité : le montage est absolument nickel, les dialogues ciselés, les gimmicks particulièrement bien trouvés. En deux épisodes (non je ne dirai rien, interdiction de filmer et donc je ne posterai pas non plus de visuels des épisodes), j’ai eu vraiment envie de rattraper mon retard pour connaître toute la mythologie de la série. En tout cas, pour les fans, cette saison 3 commence vraiment sur les chapeaux de roue, avec des rebondissements très importants d’entrée, et la présence au casting de Simon Astier (dont le projet HeroCorp n’est pas encore tout à fait mort, il semblerait ! Yeah !) ne gâche rien ! Un petit coup de teasing pour vous faire envie aussi :

Un dernier petit tour dans le salon, le temps de repérer quelques items à aller acheter plus tard et regarder l’espace speed dating tenu par GeekmeMore ( on a bien ri avec Alexis Lemée, Kosram et Bexisnuts par là bas, ne nous laissez jamais médire sur ce genre de truc) et il était déjà temps de quitter les lieux. Une bonne journée au final, qui laissera quelques traces aux gambettes !

Un Joueur du Grenier sauvage apparaît !

Demain devrait être une journée très chargée du point de vue des conférences, j’espère pouvoir toutes les suivre et réussir à caser tout ce qui a été prévu !