Japan Expo : Day Three !

Ce qui est génial avec la Japan Expo, c’est que absolument tous les projets tombent à l’eau en moins de deux (et je ne parle pas des pluies qui tombent SYSTEMATIQUEMENT en fin de journée au moment du départ). Cette journée est certainement celle que j’avais la plus préparée, avec un planning nickel pour pouvoir suivre une grosse journée conférence. Et comme le concert d’Hemenway avec Urasawa se tenait finalement le dimanche, tout pouvait se dérouler dans les meilleures conditions…

Sauf que. Sauf que l’organisation du Comic Con’ a eu la très bonne idée de placerr la conférence du Visiteur du Futur au Quartier Web. Pour faire simple, imaginez qu’il y avait 4000 personnes pour la présentation de la saison 3 la veille, et que le Quartier Web doit présenter 200 places assises à tout casser… Donc impossible d’obtenir une place, et aucune autre conférence qui se tenait en même temps ne me tentait. Et c’est là aussi que nous est parvenue l’info que la dédicace Kingdom Hearts serait sur le stand Nintendo, donc accessible à tous… Mais en même temps que la conférence d’Urasawa ! Il a donc fallu faire un choix.

Finalement, le groupe s’est retrouvé avec une matinée bien vide, ce qui nous a permis de tourner sur les stands pas encore pris d’assaut, avant la grosse vague d’arrivée du samedi. C’est ainsi que l’on s’est retrouvé à faire le show (oui oui!) sur les bornes de Just Dance (et Alexis assure, dans son style de Régis-Robert!) puis sur Dance Dance Revolution. Plus sérieusement, on a vu des danseurs vraiment impressionnant quand nous, nous avions du mal à appuyer sur deux flèches à la suite. Mais très fun ! Puis un petit tour à l’espace tag, où chaque jour, des artistes peignent une toile. Aujourd’hui, c’était le Joker, encore peu avancé, alors que les jours précédents, nous avions pu découvrir Magneto et Venom. Sympathique !

L’occasion aussi de faire le tour des expositions, une fois le groupe éclaté, tout d’abord celle de Kaamelott. Deux costumes, et tout un tas de vues d’artistes, de « concept arts » au sujet de Kaamelott Resistance (dont j’ai parlé dans l’article du Day One). Un graphisme plutôt réussi, avec des personnages reconnaissables immédiatement pour les personnages principaux et quelques textes d’accompagnement. Trop courte mais agréable.

La seconde était celle dédiée aux travaux d’Urasawa. Une exposition uniquement composée de visuels de ses œuvres (et de visuels plutôt connus, pas d’inédit dans mes souvenirs) comme 20th Century Boys, Pluto, Monster, Billy Bat ou Master Keaton. Un peu déçu, j’en espérais un peu plus, ou en tout cas des pièces plus variées.

Ce fut le tour ensuite le tour des cosplayers d’être pris en photos. Puisque la journée du samedi est logiquement la plus chargée, c’est ce jour que l’on trouvait les plus beaux costumes (parce que jusqu’à maintenant, j’ai été très surpris, des costumes « faciles » ou pas de très bonne qualité, une absence assez flagrante des adaptations de comics… le ton était plus à la moquerie qu’au respect). Et aujourd’hui, il y avait du niveau. C’était vraiment cool de se balader dans les allées et de croiser en permanence des costumes réussis ou inspirés, comme ce concept d’un Link du futur ou ce très joli Red Skull. Petite sélection.

Time to eat ! Et puisque nous avions du temps, nous avons squatté Atsu Atsu, l’un des restos japonais du salon. Forcément, on a eu droit à des prix très excessifs. Mais le repas dans l’ensemble était bon. Au menu pour ma part, des brochettes de boulettes au caramel (trop classiques), du poulet frit à la citronnelle (très bon, mais pas très original) et une assiette de nouilles japonaises à la viande, à l’oeuf et aux carottes, nappée de mayonnaise (!!!). Un plat très réussi par contre, avec ces morceau de gingembre qui se baladaient et qui relevaient bien le goût général, très particulier.

Et ce fut le moment de LA surprise de ce salon. Depuis le début, notre petit groupe de blogueurs trouvait bizarre de streetpasser Satoru Iwata (enfin, tous sauf Alexis, qui n’a pas réussi à le chopper en trois jours). On ne savait pas trop si c’était juste un bonus de Big N, et j’avais émis l’idée en rigolant qu’il était peut-être sur le salon. Et lors du passage en point-presse samedi matin, ALS (de Gamekult et la chaîne Manga) m’a confié qu’une surprise était attendue sur le stand Nintendo à 14h… Et cette surprise, c’était bien la présence de Satoru Iwata, le président de Nintendo, venu visiter le stand. Pas d’annonce particulière, pas de scoop et une visite furtive, mais avec Alexis, nous avions la chance d’avoir pu entrer sur le stand dans les tous derniers et donc… De prendre des photos de très très près, et au milieu des pros pour ma part. Encore maintenant, j’ai du mal à y croire.

Des étoiles encore plein les yeux, c’était au tour du combo conférence Square-Enix, dédicace, le tout en l’honneur des 10 ans de la série Kingdom Hearts et de la sortie prochaine de l’épisode 3DS. Conférence qui n’en avait que le nom, puisque tout s’est résumé à un rappel des différents titres et à quelques infos sur le future épisode 3DS. Une grosse déception. Heureusement que le producteur Shinji Hashimoto et la compositrice des musiques de la série Yoko Shimomura étaient présents, avec un petit cadeau sous le bras puisqu’amenant un dessin spécialement réalisé par le créateur de la série, Tetsuya Nomura, pour la JE. Et un geste de grande classe de la part de Hashimoto qui a fait le tour complet de la salle et du public pour que tout le monde puisse la voir dans de bonnes conditions et autrement que sur l’écran géant. Abandon donc de la conférence Urasawa (et je le regrette un peu, vu les échos que j’en ai eu) mais vu que j’ai du faire une croix sur une dédicace, la conférence avait moins d’intérêt dans ces conditions. Je pense même abandonner le concert de demain et repartir sans une petite photo du monstre du manga.

Moment dédicaces ensuite, puisque je suis allé faire signe mon exemplaire de Kingdom Hearts : Chain of Memories sur GBA par le duo Hashimoto/Shimomura. Deux heures d’attente, mais ça valait le coup. Mon exemplaire presque en état neuf (un côté s’est abimé durant le transport, snif !) exhibe donc maintenant deux jolies signatures, et le wall-scroll d’Eckoplanet aussi ! Shimomura a d’ailleurs fait une drôle de tête en le voyant arriver et dérouler son poster, et a esquissé un sourire lorsqu’elle a vu la boite brillante de mon jeu.

Dernier petit tour avant la fin de la journée sur le stand Pix n’Love pour m’offrir la biographie de Yoshihisa Kishimoto, le papa de Double Dragon, écrite par Florent Gorges, et la faire signer par le duo. Un duo très sympathique qui m’a accueilli même si l’horaire était dépassé, et qui a pris le temps de discuter avec moi. Bon, j’ai un peu eu l’impression que je les faisais bien rire malgré moi, mais j’étais vraiment impressionné de pouvoir discuter avec eux et ils en ont un brin profité ! Un très joli moment privilégié de plus sur ce salon.

 

Rendez-vous demain pour la dernière journée, qui devrait être une journée achat et promenade dans l’ensemble, le besoin de repos se faisant sentir !