L’asile d’Arkham Lego

Comme je vous l’avais annoncé lors du précédent article ici, l’après Noël et son fort goût de Lego m’a donné envie d’investir dans une jolie pièce de plus pour la collection. Et le choix a été très compliqué : m’offrir la maison fantôme que je convoitais depuis sa sortie, et que j’avais laissée filer à cause de son prix et de son aménagement interne un peu décevant ? Un autre modèle Star Wars quitte à frôler l’overdose après les derniers vaisseaux et le calendrier ? Finalement, après une longue réflexion, c’est l’Asile d’Arkham de la collection DC Universe Super Heroes que j’ai choisi, après avoir un peu passé mes soirées à reluquer la boîte…

DSCN1104 DSCN1105 DSCN1108 DSCN1107

Commençons par le plus important ! Les minifigs ! Forcément, ce sont les premières choses que je déballe. Une figurine en dit d’ailleurs beaucoup sur le soin apporté au modèle en général, et permet de voir rapidement les modifications apportées à des sets parfois déjà existants.

8 minifigurines ici, et honneur aux héros d’abord : Batman dans son costume entièrement noir impose son petit effet, Batarang à la main. Cette version de la minifig comporte deux ailes dans le dos pour un effet planage garanti, malgré l’aspect trop plastique de celles-ci. Gros coup de coeur pour le nouveau modèle de Robin, vraisemblablement inspiré d’Arkham City vu le capuchon et le bâton. Son visage est certainement l’un des plus réussi et expressif des dernières productions. Reste le garde d’Arkham, peut-être un peu simpliste quand on voit le policier soigné de la Série 9 mais qui garde une bonne bouille au final.

Les villains débarquent en nombre eux-aussi, et la qualité est au rendez-vous ! L’Epouvantail, Le Pingouin et Poison Ivy ont un look qui me fait furieusement penser à LA série animée des années 90. Mention spéciale au Pingouin et à son équipement, parapluie et poisson à la main. Jolie finition, bon travail sur les cheveux de Poison, rien à redire, à part que la fig’ de l’Epouvantail n’est plus luminescente comme auparavant. Dommage.

Ce set contient aussi deux figurines exclusives assez magiques : la première est celle du Joker avec l’habit de pensionnaire d’Arkham. Pourtant très classique, le sourire vicieux du Joker couplé au costume donne un effet surprenant et permet de prendre de belles photos. La seconde est celle du docteur Harleen Quinzel, plus connue sous le nom de Harley Quinn. Encore une fois, la fig’ paraît très commune au premier abord. Mais les détails (le costume qui apparaît sous la blouse de la psychanalyste), le second visage (maquillé d’une bonne couche de fond de teint) et le chapeau dissimulé dans l’asile en font une création exceptionnelle de soin.

DSCN1122 DSCN1111 DSCN1119 DSCN1118 DSCN1121 DSCN1120 DSCN1117 DSCN1116

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


C’est parti pour la véritable construction de l’asile. Enfin pas encore tout à fait, puisque le montage commence par la camionnette de transfert de prisonnier d’Arkham. Un joli brin de véhicule avec une construction assez particulière pour faire tenir les plaques de côté, puisque de nombreuses pièces spéciales sont là pour en assurer le maintien. Le coffre est particulièrement bien pensé aussi, puisque le brancard qui retient le Joker s’insère parfaitement et reste bien calé.

DSCN1123 DSCN1125 DSCN1129

C’est au tour du portail ensuite de faire son apparition. Encore une fois, sans être particulièrement impressionnant, c’est le soin dont il fait preuve qui frappe : les pilliers présentent une construction particulière et utilisent des pièces vues peu souvent, les statues (qui ressemblent étrangement aux Nazgûl de la gamme SdA !!!) sont très réalistes et rappellent déjà l’ambiance un brin gothique que l’on a pu voir dans les comics. Les lampes, et les grillages extérieurs, finissent d’ailleurs de renforcer la crédibilité de ce modèle. Petit défaut néanmoins, les grilles donnent, comme sur les photos, l’impression de ne pas être très bien alignées. Perfectionnisme.

DSCN1132 DSCN1135 DSCN1136

La première partie du bâtiment principal à être construite est l’entrée, fort logiquement : portes en bois, caméra de sécurité, lanternes, pancarte, une jolie devanture pour entamer le montage. Le verso, avec le bureau de la sécurité, est plutôt bien pensé, avec son téléphone un peu planqué dans un coin et son comptoir muni d’ordinateurs et de l’indispensable tasse à café !

DSCN1138 DSCN1141 DSCN1142

L’étage, lui, est dédié au laboratoire de l’asile, avec son fauteuil de torture et son équipement pour « soigner » les patients : personnellement, je n’aurais pas trop envie de gouter aux seringues et aux potions préparées. La pièce en elle-même, plutôt simple à construire, présente un montage des fenêtres particulièrement bien pensé, avec un bon nombre de briques transparentes qui s’accrochent aux montants. Le toit, lui, reprend partiellement l’esthétisme du portail avec ces sculptures gothiques.

DSCN1143 DSCN1144 DSCN1146 DSCN1147 DSCN1148

Pour garder tout ce joli monde qui habite l’asile, il faut forcément quelques cellules : la première aile est donc consacrée aux deux pièces sensées retenir les prisonniers, et dont on sait bien qu’elles ne feront pas leur boulot ! Belle initiative de Lego qui laisse les panneaux d’identité amovibles et permet donc de les changer selon les individus qui sont en cage, et qui fournit même certaines identifications de personnages pourtant non prévus dans la boîte. Pas grand chose de plus à dire sur cette salle, si ce n’est que l’extérieur est particulièrement bien soigné et conduit tout droit à l’étage…

DSCN1162 DSCN1167 DSCN1171 DSCN1164

Prison toujours, puisque l’étage est là pour retenir un patient très particulier : Poison Ivy. Pour éviter que la belle ne s’échappe, c’est une cage en verre qui a été dressée au second étage pour la retenir prisonnière. Mais il semblerait que ce ne soit pas une réussite : des plantes s’échappent déjà par le soupirail, et l’un des villains en a profité pour s’enfuir par la fenêtre brisée (qui réutilise le même procédé que précédemment, mais avec une ingénieuse réutilisation des briques transparentes à la forme tringulaire) à l’aide d’une corde ! Vite sonnez, l’alerte !

DSCN1173 DSCN1174 DSCN1175 DSCN1172

L’Epouvantail a été rattrapé in extremis, et grâce à lui, les gardes se sont rendus compte d’une autre évasion : juste sous les combles, la cellule de Mr Freeze est vide. Il ne reste dans celle-ci que des blocs de glace et de la neige… Le simili-clocher et le vitrail circulaire donne un joli cachet à l’ensemble, et on note l’apparition d’une gargouille sur le rebord du toit.

DSCN1177 DSCN1184 DSCN1185 DSCN1182

Dernière aile de l’asile : le boudoir (pas Gambetta) de Harley Quinn. Depuis sa rencontre avec le Joker, elle est devenue un peu maboule, et il est temps pour elle de sortir son maquillage et son bonnet de bouffon pour devenir la seconde du clown. Un cabinet très sympathique où le Joker a même réussi à laisser un petit mot, discrètement. Juste derrière, on retrouve les plaques d’identification des criminels enfermés à Arkham.

DSCN1186 DSCN1192 DSCN1190 DSCN1195

A l’étage, c’est le bureau très simple de l’ex-psy, rattaché au laboratoire, qui apparaît après quelques minutes. Dommage que la pièce ne soit pas plus cosy et reste dans le même style que les autres salles du bâtiment. Un pièce un peu plus « riche » aurait été plus en accord avec le statut de la personne qui l’utilise. Mais il faudra s’en contenter. N’empêche, il a de la gueule cet asile, non ?

DSCN1199 DSCN1200 DSCN1201

La plus grosse surprise, en décidant de mon achat, aura été de voir qu’une double construction était permise par le montage en mini-modules. Si la version linéaire est sans doute la plus pratique pour un enfant qui voudrait profiter un maximum de sa création, il est possible de construire un asile en angle, bien plus approprié pour une exposition, de part son aspect bien plus naturel et crédible. Malheureusement, certaines pièces comme le boudoir ou les cellules deviennent bien moins accessibles. Mais l’effort est à louer ! En tout cas, je n’ai plus qu’une envie, c’est de compléter ce set avec quelques pièces rapportées pour le sublimer !!

DSCN1207 DSCN1204 DSCN1206 DSCN1208 DSCN1210 DSCN1209